Règles de base du Blackjack

Blackjack

Le Blackjack, ou 21, est un jeu dans lequel l’adversaire est le “donneur” (aussi appelé “croupier” ou “dealer”) qui distribue les cartes. Pour le battre, il faut obtenir un score plus élevé que le sien sans dépasser 21.

Les figures (rois, dames, valets) et les 10 valent 10 points. Les cartes de 2 à 9 correspondent à leur propre valeur (par exemple, le 4 vaut 4). L’as vaut 11 ou 1 à la discrétion du joueur. Le score d’un joueur est la somme des points de ses cartes.

Chaque participant reçoit deux cartes faces visibles qui constituent sa “donne”. Le donneur garde pour lui une carte face visible.

Lorsqu’un 21 est obtenu sur la “donne”, on parle de Blackjack (ou “Naturel”) qui combine donc un as avec une carte valant 10 points (“bûche”). C’est la combinaison la plus forte : elle bat même un 21 obtenu avec plus de deux cartes. Le joueur gagne automatiquement sauf si le donneur tire également un Blackjack.

Un joueur peut conserver sa donne ou “tirer” des cartes. La valeur de chaque nouvelle carte s’ajoute à son score. Tant qu’il ne dépasse pas le 21 fatidique, le joueur peut demander autant de cartes qu’il le souhaite. Attention : il perd aussitôt ce score surpassé. On dit alors qu’il “brûle”, “saute”, “crève” ou “sort”.
Une fois satisfait, le joueur “reste” : il termine son tour et le donneur passe au joueur suivant.

Un joueur peut “doubler” sa mise. En échange d’une unique carte, il peut rajouter le montant de sa mise initiale.
Si la donne est une paire, le joueur peut la “séparer” (ou “partager”). Il la divise alors en deux et joue les cartes séparément en rajoutant une mise.
Enfin, quand cela est autorisé, un participant peut abandonner : il quitte la main contre la moitié de sa mise.

Quand chacun a joué, il reste dans la partie ceux qui n’ont pas brûlé en dépassant 21. Le donneur tire alors ses propres cartes. Il ne choisit pas : il doit tirer tant qu’il n’a pas atteint ou dépassé 17 et s’arrête dès que c’est le cas. S’il surpasse 21, il perd. S’il fait moins de 21, il se compare à chaque joueur. Il bat les scores inférieurs et perd contre ceux qui sont supérieurs.

Le donneur récupère alors les mises des perdants et paye les victorieux : chaque gagnant reçoit le montant qu’il a parié indépendamment des mises et des résultats des autres joueurs. Chaque gagnant double donc sa mise. Si donneur et joueur sont à égalité, le joueur garde juste sa mise. Si un joueur gagne avec un Blackjack, il reçoit 1,5 fois sa mise.

Enfin, le donneur peut aussi faire Blackjack si ses deux premières cartes font 21. Il ramasse alors toutes les mises à l’exception de celles des joueurs ayant également fait Blackjack. Ces derniers, à égalité avec lui, conservent leurs mises.